Browsing Category

Vivre à la Maud

Vivre à la Maud

Lorem Ipsum

Ecrire pour ne rien dire, je déteste cela. C’est sans doute l’explication la plus probable à l’absence de mes billets hebdomadaires pendant le mois de Mai !

« Lorem Ipsum » pour vous confier que tout va bien ici. Nous nous laissons nous prendre au piège du travail et laissons nos projets créatifs vaquer à leurs occupations, les laisser rêver eux-aussi à l’American Dream. Vous dire que nous sommes déjà les doigts de pieds en éventail à Miami vous ferait trop plaisir ; alors nous sommes sagement assis derrière nos bureaux, les yeux rivés sur l’écran, en train d’élaborer différents types de stratagèmes pour (enfin) percer dans le milieu (non-non, nous ne commençons pas une carrière d’acteurs!).

Blague à part, le « Lorem Ipsum » a beau être la signification d’un faux texte, il est aussi et surtout issu d’un ouvrage de Cicéron : DE FINIBUS BONORUM ET MALORUM (vous sentez vos années Latin qui reviennent ?!)

Citation

Dans un rôle beaucoup plus secondaire, le « Lorem Ipsum » n’a aucune fonction sémantique mais sert purement à remplir les pages lors d’une mise en forme d’un ouvrage – pour voir à quoi cela va ressembler. C’est un peu ce que nous avons fait ces quatre premiers mois, nous avons défini la mise en page de ce chapitre, délimité les paragraphes et mis les grandes majuscules. Rien n’est encore écrit mais notre « Lorem Ipsum » est prêt à être effacé pour laisser place à nos vrais mots, notre vraie histoire. C’est dingue comme on pourrait penser que cette étape est quelconque mais quand on regarde de loin cette page que l’on croyait blanche, on se rend compte qu’elle est en réalité, déjà noircie de beaucoup traits de crayon. Que l’on se le dise, le « Lorem Ipsum » est ce que les fondations sont à la maison.

Citer Cicéron n’amène guère à la conclusion (la thèse – antithèse – synthèse plane au-dessus de ma tête, en bonne littéraire que je suis), c’est pourquoi je vous laisse juger par vous-même la qualité de notre « Lorem Ipsum ». Mais il est toujours bon d’avoir quelques pistes…

…La règle que suit en cela un homme sage, c’est de renoncer à de légères voluptés pour en avoir de plus grandes, et de savoir supporter des douleurs légères pour en éviter de plus fâcheuses (pas besoin de le citer, vous l’aurez deviné! C’est ce bon vieux Cicéron!).

Vivre à la Maud

La minute blonde

Avec 320 jours d’ensoleillement par an, il serait dommage de ne pas nouer la « sun belt » à ma taille et tirer profit (des bons côtés) du soleil.
Je savais qu’en venant vivre en Californie, j’allais retrouver ma vraie couleur de cheveux: blond. Mais attention, je vous vois déjà venir… Il n’est pas question d’adopter le total look Orange County avec un balayage fraîchement entretenu. Je vous parle d’un blond naturel, un vrai de vrai, ni jaune, ni blanc!

Les produits Klorane font partie de ma routine capillaire depuis quelques années. J’alterne le shampoing au lait d’avoine, très doux avec celui à la camomille pour stimuler mon blond en douceur. Après chaque shampoing, j’applique sur mes pointes la crème de jour au beurre de mangue et laisse pénétrer quelques minutes avant de les sécher.
Pour plus de nutrition, j’essaie de faire deux soins intenses par mois:
La veille d’un shampoing, j’enduis mes longueurs avec l’huile de mangue puis les tresse. Les principes actifs de la mangue ont le temps d’agir toute la nuit pour une douceur et un éclat garantis le lendemain après le shampoing!

J’ai lu beaucoup d’articles sur internet afin de booster un peu le processus… Que l’on soit d’accord sur une chose, dites ADIEU à l’eau oxygénée ou aux sprays « effet soleil ». Vous engagerez le processus inverse de la blondeur: vos cheveux arboreront des reflets roux pas très glamour et cerise sur le gâteau, ils seront blonds comme les blés, enfin surtout comme la paille. Rien de tel qu’une huile essentielle de citron diluée dans un peu d’eau que vous vaporisez sur toute la chevelure avant de vous exposer au soleil. Vous pouvez utiliser un jus de citron fraîchement pressé à condition de bien le filtrer avant de l’appliquer.
La deuxième solution n’est autre que d’aller vous baigner dans la mer! Le sel sera votre meilleur ami (enfin juste le temps de bronzer sur la plage, après il n’est plus si drôle que ça) ; n’oubliez pas de bien vous rincer les cheveux ensuite et de bien les hydrater.

Boucle d’Or n’a qu’à bien se tenir!

Vivre à la Maud

Le premier jour du reste de notre Vie

Here we are!
Le tout premier article, de notre toute première semaine, de notre toute nouvelle vie.
J’espère qu’à travers ces quelques billets, j’arriverai à vous transporter au pays des hamburgers et de la démesure ; là où tout peut être possible.

Il y a bientôt neuf mois, mon mari et moi prenions la décision de quitter la France pour tenter notre chance en Californie. Je vous passe la période des questions existentielles, des nuits blanches, des cent cinquante-six formulaires à remplir jusqu’au moment où le « et puis zut, on tente » a réponse à tout.
L’idée de tout recommencer à zéro peut en effrayer certains même, parfois nous-mêmes. Mais au final, elle est plus motivante que jamais surtout quand on est jeunes mariés comme nous ; nous n’avons rien à perte de vue que notre vie future. Comme une grande toile blanche qu’il faut colorer, retoucher, sur laquelle il faut ajouter des matières, des techniques de peintures pour éviter d’en faire un monochrome (je n’ai rien contre les gens qui ont une vie monotone/monochrome mais avouez qu’une vie comme le plafond de Chagall est beaucoup plus attrayante!)

Le 8 février 2015 est en effet le jour du « tout » premier. Le premier jour d’une nouvelle vie, la première page d’un nouveau chapitre que je vais vous raconter ici.

On se sent un peu comme deux conquistadors qui partent à la découverte d’un nouveau continent, prêts à en découdre et avec une seule idée qui nous anime, qui nous motive : réaliser nos rêves.