Honeymoon, Visiter à la Maud

Bye-Bye France

Départ d’Orly à onze heures direction le Portugal ! Nous embarquons à bord de la compagnie TAP (le Air France Portugais qui prend toute signification un peu plus tard…).

13 heures (heure locale) : arrivée à Lisbonne sous des trombes d’eau et un début d’orage (décidément, il nous suit). Aéroport magnifique, la correspondance du vol est à l’heure tout est parfait ; nous partons donc déjeuner.
13h30: catastrophe ! Le vol pour Fortaleza est annulé ! La compagnie ne sait pas pourquoi et nous n’avons pas de vol avant demain. Mon mari est paniqué, après des heures d’attente nous arrivons à négocier la modification du billet retour et notre place sur le vol du lendemain car beaucoup de monde attend.
Nous sympathisons avec différentes personnes, le nouveau leitmotiv de la compagnie commence à s’entendre: « TAP also means Take Another Plane » !

La compagnie nous dirige vers un hôtel pour la nuit, direction Fátima une ville à une heure et demie au nord de Lisbonne. Nous découvrons les premiers paysages, des villes assez pauvres mais c’est très dépaysant. Nous sommes logés à l’hôtel Pax, l’atmosphère religieuse se ressent aussi bien dans la ville que dans la chambre. Nous découvrons que cette ville est devenue un haut lieu de pèlerinage ; Fátima devint célèbre grâce au sanctuaire de Notre-Dame de Fátima, construit pour commémorer l’apparition de 1917, quand trois jeunes paysans dirent avoir vu la « Vierge au Rosaire », Notre-Dame de Fátima.
Mais le 13 Mai 1981, sur la place Saint-Pierre au Vatican, exactement soixante-quatre ans après la première apparition de la Vierge Marie aux trois enfants, le tireur Mehmet Ali Agca tira sur Jean-Paul II. Le Pape fut atteint de quatre balles mais convaincu dès le début que c’était Notre-Dame de Fátima qui lui avait sauvé la vie.

Nous profitons de notre « temps-libre » pour explorer l’hôtel mais la fatigue se ressent un peu et il faut être en forme pour demain.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply